Les Amis de Philippe Le Bas et de la Famille Duplay

Association les Amis de Philippe Le Bas et de la famille Duplay..

Pourquoi notre association ?

L’association Les Amis de Philippe Le Bas et de la Famille Duplay a été créée  à Frévent le 21/01/2021, afin de rendre hommage au Conventionnel natif de cette ville, resté célèbre pour le courage exceptionnel dont il fit preuve le 9 thermidor An II, en demandant sa propre arrestation et se suicidant le lendemain pour éviter la guillotine. Il laissait ce jour là pour orphelin de père,  un fils âgé d’à peine de six semaines et une jeune épouse dont il était éperdument amoureux. C’est à ce jeune enfant, à cette épouse, et sa famille, que notre association s’attache également, tant leurs destins sont étroitement liés.

Le Mot du Maire de Frévent

Frévent : ville natale du Philippe Le Bas

Mot de M. le Maire pour une association Philippe Le Bas

  C’est un honneur pour la Ville de Frévent d’avoir été contacté par M. HERICHER, doctorant en Histoire, et de nous avoir exposer sa volonté de créer une association en mémoire du Fréventin Philippe Le Bas. Je ne pouvais qu’accéder à sa demande et me réjouir que tant de professeurs émérites et d’étudiants s’intéressent à la personnalité et au parcours historique de Philippe Le Bas. Philippe Le Bas appartient à l’histoire de notre ville car il y est né et y a débuté sa profession d’avocat, mais il a surtout un passé politique national qui se finit tragiquement. Les membres de l’association des Amis de Philippe Le Bas et de la famille Duplay dont le président est Florent HERICHER, ont pour mission d’entretenir la mémoire de Philippe Le Bas, père et fils et de la famille Duplay à travers les nombreux travaux des historiens dont notamment Michel BIARD, grand spécialiste en la matière.
Je me réjouis de cette initiative et souhaite longue vie à cette association.
 « un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre »
Winston CHURCHILL.

 Jean-François THERET
Maire de Frévent, Conseiller Régional

Mairie de Frévent

Le Mot de Michel Biard historien

Michel Biard historien  de la Révolution française

Mot de M. Michel BIARD Historien

Philippe Le Bas est un missionnaire de la République parmi plusieurs centaines d’autres, mais qui a rempli des missions importantes aux côtés de son collègue Saint-Just, notamment auprès des armées qui affrontaient alors plusieurs puissances européennes coalisées contre la jeune république française. Représentant du peuple fidèle à ses engagements politiques républicains et à ses affinités électives, il voulut partager le sort de ses amis le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), alors même qu’il était depuis quelques semaines devenu père d’un enfant. Déclarant ne pas vouloir « partager l’opprobre » du décret d’arrestation voté contre les deux frères Robespierre, Saint-Just et Couthon, il réclama sa propre arrestation, ce qui équivalait à un acte de courage spectaculaire qui aurait pu, en d’autres circonstances, retourner l’opinion politique d’une partie des Conventionnels. Son acte de courage devint alors une sorte de suicide politique, puisque nul n’avait exigé jusqu’alors son arrestation, avant de se conclure par un véritable suicide lorsque, le 10 thermidor, il choisit de se brûler la cervelle, mourant en homme libre afin d’échapper à l’ignominie de l’échafaud.

Michel BIARD
Professeur d’histoire Moderne Université Rouen-Normandie

Michel Biard : Missionnaires de la République

 Ce livre porte en troisième page
cette dédicace :

A la mémoire de Philippe Le Bas
représentant du Pas-de-Calais
(1764-1794)

Actualité
Philippe Le Bas : le livre

Philippe Le Bas : le livre

Ce livre constitue à la fois une biographie et une présentation de l’œuvre de Philippe Le Bas dit de l’Institut, le fils du Conventionnel. Cet ouvrage s’attarde longuement sur l’environnement familial de cet enfant de la Révolution, l’emblématique famille Duplay, la famille d’adoption de l’incorruptible Maximilien Robespierre.

POUR PHILIPPE LE BAS, DEMOCRATE ET REPUBLICAIN SOUS LA REVOLUTION

FRANCAISE, ENFANT DE FREVENT!

La belle commune de Frévent dans le Pas-de-Calais peut s’enorgueillir d’avoir compté parmi ses habitants la figure honnête de Philippe Lebas, né à Frévent le 4 novembre 1764, homme politique progressiste pendant la Révolution française.

Élu député du Pas-de-Calais à la Convention en septembre 1792, républicain sincère, il participe aux travaux de nombreux comités de l’assemblée. Il est même élu président du prestigieux club des Jacobins de Paris. Ses actions principales, il les accomplit comme représentant du peuple en mission aux armées du Nord, du Rhin et de la Moselle, où, associé à son ami Saint-Just il contribue de manière décisive à sauver la France de l’invasion des forces étrangères royalistes et coalisées. Il se révèle être un excellent organisateur de la victoire. Il est également nommé par la Convention  responsable de l’École de Mars, un établissement où l’on forme les futurs élèves républicains, avec l’esprit civique de la défense des valeurs de la République.

« Homme libre » ( selon l’heureuse expression de l’historien Michel Biard), et de convictions, Lebas est fidèle en amitié et en politique, très proche de Robespierre. Il épouse d’ailleurs en août 1793 Élisabeth Duplay, cadette du menuisier Maurice Duplay, l’hôte de Robespierre.

Lors de la conjuration du 9 thermidor an II-27 juillet 1794 ourdie contre Robespierre, Lebas ira jusqu’au bout de ses idéaux, réclamant sa propre arrestation aux côtés des frères Robespierre, de Saint-Just et de Couthon. Le lendemain, il se suicide, évitant ainsi le supplice de l’échafaud! Il n’avait pas trente ans!

L’historien François Wartelle le présente comme « L’une des plus pures figures parmi les dirigeants de l’an II. »

Durant deux siècles, Lebas partage souvent « la légende noire » de Robespierre, fabriquée et diffusée par les Thermidoriens. Parfois, pire encore, il tombe dans l’oubli. Le Bicentenaire de la Révolution française n’a pas permis de remettre sa belle trajectoire en pleine lumière.

Nous pensons qu’aujourd’hui cette association « Les amis de Philippe Lebas » permettra de lui rendre justice, et d’abord dans sa ville natale, à Frévent, qui peut être fière de le compter parmi ses illustres habitants.

Son fils Philippe Le Bas fera une remarquable carrière érudite et professionnelle durant le XIXe siècle, et sera même précepteur de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III. Il n’en restera pas moins fidèle aux idéaux républicains de son père.

Son épouse Élisabeth saura transmettre sa mémoire, auprès des historiens républicains de la Révolution, Lamartine et Michelet notamment.

La famille Duplay, modèle du jacobinisme de cette fin du siècle des Lumières, et notamment Maurice le père, et Éléonore, sœur d’Élisabeth, mérite également toute notre considération.

Pour connaître, faire vivre et diffuser les valeurs citoyennes de Philippe Lebas et de sa famille, adhérez à l’association « Les amis de Philippe Lebas. »

les membres fondateurs:

Florent HERICHER, président.

Aimée BOUCHER, trésorière.

Bruno DECRIEM, conseiller scientifique.

Pour rejoindre l’association :

 Amis de Philippe Le Bas et de la famille Duplay

Cliquer sur le bouton :

Les Bulletins de l’associations

Nous avons décidé d’éditer un bulletin régulièrement pour notre association, la périodicité reste encore à définir, celle-ci sera arrêté lors de notre premier congrès début 2022. Notre premier bulletin est sorti  l’occasion du second congrès des associations amies de la Révolution,  qui s’est tenu le 25 et 26 septembre 2021.

Bulletin n° 1 septembre 2021

Bulletin n° 1 de l'Association des Amis de Philippe Le Bas et de LaFamille Duplay