La Famille Duplay

La famille Duplay introduction.

C’est la famille maternelle de Philippe Le Bas (1794-1860), c’est aussi la famille d’adoption, que Maxilien Robespierre c’était choisi, lorsqu’il accepta l’hospitalité que lui offrit Maurice Duplay le 17 juillet 1791, après la fusillade du champ de Mars. Maximilien Robespierre vivra au sein de cette famille, jusqu’à sa mort.

Maurice Duplay, l'hôte et l'ami de Robespierre

Maurice Duplay ( 1738-1820)

C’est l’hôte et l’ami de Maximilien Robespierre, le chef de famille, le patriarche, comme le nomme son petit-fils Philippe au moment de son décès en 1820.

Eléonore Duplay l'amie de Maximilien Robespierre

Eléonore Duplay (1768-1832)

Une  figure emblématique de la Révolution française, la supposée fiancée de Robespierre.

 

Elisabeth Le Bas née Duplay

Elisabeth Duplay (1772-1859)

Devient Mme Le Bas en épousant le Conventionnel Philippe Le Bas en 1793, et est la mère du second Philippe.

 

Ces autres membres de la famille Duplay.

 

Maurice Duplay et son épouse Françoise Eléonore Vaugeois ( 1735-1794), avaient quatre filles et un garçon. Entre l’ainée Eléonore et la cadette Elisabeth, se trouvaient Victoire ( 1769-1798), dont nous connaissons peu de choses, et Sophie Duplay.

Sophie Duplay

Sophie épousa un avocat d’Issoire, Antoine Auzat ami de de Couthon. Ensemble ils eurent au moins un enfant, lequel sera également avocat. Il aura avec son épouse Catherine Royer une fille nommée Eugénie Octavie et surnommée Zélime. Ces deux derniers personnages , entreront dans la postérité grâce à leurs mariages respectifs. En effet après le décès d’Edouard Auzat, son cousin, Philippe Le Bas, présente sa veuve à l’un de ses amis, un libraire, qui vient lui même de perdre son épouse, et qui traverse une période de déprime. Cet ami se nomme Louis Hachette, il élèvera Zélime comme sa propre fille, et qui plus est, la mariera à son associé Henri Louis Bréton. Lors de ce mariage parisien, le 23 avril 1844, des plus mondains,  c’est Jacques Duplay, le petit patriote de Robespierre, qui sera le témoin de la mariée. C’est l’un des descendant de ce couple (donc de Maurice Duplay), Edmond Fouret, qui dirigera le groupe Hachette d’une main de fer au vingtième siècle, en tant que Pdg de 1920 à 1950.

Jacques Duplay

C’est le cadet de la fratrie. Né en 1777 il n’a que 16 ans en thermidor. Comme son père et le reste de la famille il est emprisonné après thermidor, et sera inquiété lors de la conjuration de Babeuf. Il mènera le reste de sa vie une paisible carrière aux hospices de Paris. Malgré deux mariages il meurt en 1747 sans descendant. Sa biographie sera prochainement développée sur ce site.

 

 

 

 

 

( Suite à venir)